Regional Work – 88 Tage Farmarbeit.

Eh bien voila ! Ça va faire un an que je suis en Australie, et je n’ai pas du tout envie de rentrer. C’est pourquoi, j’ai decide de faire 88 jours en ferme afin de pouvoir avoir un second visa et donc de pouvoir rester une seconde annee !!

994446_416023505228863_8064764225896471917_n

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

~ About the Visa : British & Germans citizen ~

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

 LE SECOND VISA

Les conditions générales

 

  • Avoir entre 18 et 30 ans inclus au moment de la demande
  • Avoir un passeport en cours de validité (et valable au moins 6 mois après)
  • Avoir effectué 3 mois (ou 88 jours) de travail dans un secteur spécifique pendant la première année et dans une région considérée comme éligible pour ce visa
  • Faire votre demande au maximum 12 mois avant votre date de retour en Australie
  • Ne avoir d’enfant à charge pendant votre séjour en Australie*
  • Faire sa demande du second visa : sur place ou d’un autre pays. Celui-ci coûte AU$420 (~ 295€)

*Si vous souhaitez emmener votre enfant avec vous, il faudra postuler pour un visa différent comme le Tourist Visa.

 

 Les points particuliers

 

La période de 3 mois de travail est calculée de façon cumulée. C’est-à-dire qu’elle peut être effectuée d’un coup pour le même employeur ou en plusieurs fois pendant l’année chez différents employeurs.

 

Par exemple, vous pouvez travailler dans la même ferme pendant les 88 jours ou choisir de travailler 1 mois dans les mines, 1 mois à faire dans le fruit picking, 2 semaines en Wwoofing, etc.

Attention, les jours comptés sont les jours de travail pleins en week-end et en semaine. Un jour plein équivaut à environ 7 ou 8h de travail.

 

Quelques exemples :

  • Si vous ne travaillez que quelques heures le matin, cela ne peut être compté comme un jour de travail pour le calcul du Second Year Visa
  • Si le fermier vous fait travailler 12h, ça ne comptera que comme 1 jour et non pas 2
  • Les week-ends comptent également en temps plein (full time) donc si vous travaillez 5 jours, cela vous donnera 7 jours.

 

LES RÉGIONS ÉLIGIBLES POUR LE SECOND YEAR VISA

 

Votre droit au Second Year Visa dépendra de deux critères :

  • Le type d’emploi effectué
  • La région* dans laquelle vous travaillez. Celle-ci doit être considérée comme milieu rural (« Regional Australia »)

*Une liste de codes postaux permet de savoir si l’endroit dans lequel vous vous trouvez est éligible ou pas. Si vous travaillez dans le but de demander un second visa, pensez à consultez cette liste avant, pour ne pas perdre de temps.

 

 Les régions exclues

 

  1. Sydney, Newcastle, région « Central Coast » et Wollongong dans le New South Wales
  2. Région « Greater Brisbane » et Gold Coast dans le Queensland
  3. Melbourne et ses alentours dans le Victoria
  4. Perth et ses alentours dans le Western Australia
  5. Australian Capital Territory (Canberra)

 

LES EMPLOIS ÉLIGIBLES POUR LE SECOND YEAR VISA

Pour les 88 jours donnant accès à votre deuxième année, vous devez effectuer des jobs appartenant à certains secteurs spécifiques (« specified work »). Le travail effectué pendant cette période peut être rémunéré ou volontaire comme le Wwoofing par exemple.

 

Les secteurs d’activité éligibles

 

  • La pêche et la culture de perles (« Fishing and pearling »)
  • Le travail agricole (« Plant and animal cultivation ») – Il comprend les activités comme la cueillette des fruits et légumes (fruit picking) et/ou d’emballage des fruits et légumes (packing), la taille des vignes, l’élagage, la coupe des arbres, la plantation, la maintenance générale, les soins aux animaux, les stations d’élevage (cattle station) etc.
  • La culture et le transport d’arbres (« Tree farming and felling ») – Il comprend les activités comme la plantation, l’entretien, l’abatage, le transport, etc.
  • Le travail dans les mines (« Mining ») – Il comprend les activités comme l’extraction d’huile et de gaz, l’extraction de minerais métalliques, le travail dans les mines de charbon, la construction de matériel pour les mines, l’exploration, etc.
  • Les travaux dans le bâtiment (« Construction ») – Il comprend les activités comme la construction, les travaux de génie civil, l’aménagement du territoire, les services d’installation, etc.
  • Le travail bénévole* Wwoofing ou HelpX à condition que les activités exercées aient un rapport avec celles citées ci-dessus.

*Par exemple, si vous faites du baby-sitting, ça ne peut pas être pris en compte pour la demande de visa. Votre activité principale doit donc faire partie de cette liste afin de compter pour le second year visa. Pour trouver du travail dans ces domaines, la recherche sera la même que pour les autres jobs. Regardez sur les journaux, sur internet ou en agence. Avant de commencer, assurez-vous que le poste en question corresponde bien à un des secteurs spécifiques.

 

FAIRE SA DEMANDE DE SECOND YEAR VISA

 

Les documents à fournir pour faire la demande

 

Avant toute chose, pensez bien à imprimer le Formulaire 1263 et à le faire remplir par chacun de vos employeurs pour justifier des 3 mois de travail. Pour le Second Year Visa, vous devrez fournir au gouvernement australien des documents permettant de prouver que vous répondez aux critères demandés. Pensez donc à garder les originaux et copies des documents suivants  car ils pourront vous être demandés :

  • Fiches de paye (« Payslip »)
  • Compte-rendu de toutes les fiches de paye (« Group certificate »)
  • Résumé des fiches de paye (« Payment summary »)
  • Références de l’employeur
  • Attestation d’emploi signée par l’employeur (« Employment verification form »)
  • Relevé bancaire australien couvrant la période de travail déclarée (« Bank statement »), d’où l’importance d’être déclaré et de demander à être payé par virement !

 

Les employeurs peuvent être appelés par des agents du gouvernement afin de vérifier que les informations que vous avez fournies sont correctes.

Pour le Wwoofing, mieux vaut que la personne chez qui vous êtes ait un ABN car cela facilite les démarches concernant la demande. En tous les cas, pensez à prendre en photo les lieux et les activités effectuées, demandez une lettre à votre hôte détaillant les activités et le nombre de jours de travail.

 

Les démarches

 

La démarche pour renouveler votre Working Holiday Visa est à peu près la même que lorsque vous avez fait votre première demande.

Elle peut se faire :

 

  1. Par courrier

Envoyez le Formulaire 1150 (formulaire de demande) et le Formulaire 1263 à cette adresse :

2nd WHM Centre
Cairns Regional Office
Department of Immigration and Citizenship
PO Box 1269
Cairns QUEENSLAND 4870
AUSTRALIA

Un email de réponse vous sera envoyé.

 

  1. Par internet

Vous aurez besoin de ces documents :

  • Passeport
  • ABN de vos employeurs
  • Documents concernant ces 3 mois de travail
  • Carte de crédit

 

 

Si vous faites la demande alors que vous êtes encore en Australie et sur votre premier WHV :

  • Vous faites votre demande directement en ligne
  • Votre Second Year Visa débutera alors dès la fin du premier.

 

Si vous faites la demande alors que vous n’êtes plus en Australie et que votre premier visa a expiré :

  • Vous faites votre demande directement en ligne
  • Comme pour le premier, une fois que le visa vous est accordé, vous disposez d’un délai d’un an pour retourner en Australie. Une fois que vous arrivez dans le pays, votre visa s’active pour 12 mois.

 

Si votre WHV est sur le point d’expirer et que vous n’avez toujours pas de réponse pour le deuxième:

  • Vous avez la possibilité d’obtenir un bridging visa, permettant de faire le « pont » entre votre ancien visa et le nouveau, et ainsi de rester légalement sur le territoire

 

Les critères de santé

 

Toutes les personnes appliquant pour le Second Year Visa doivent répondre à certains critères de santé. Même si c’est assez rare, sachez tout de même que selon les circonstances, on peut vous demander de vous soumettre à un examen médical pouvant inclure une radio des poumons, un test HIV, d’hépatite B et/ou C. Il sera alors à vos frais et coûtera environ AU$250. Vous devrez obligatoirement vous y soumettre pour que le gouvernement vous donne une réponse.

Vous devrez également vous assurer d’être couvert sur la période prolongée et donc voir cela avec votre assurance avant de faire la demande de Second Year Visa.

 

Les critères financiers

 

Vous devrez éventuellement prouver que vous disposez de l’argent nécessaire pour prolonger et supporter financièrement votre séjour. En général, AU$5000 suffisent. On peut vous demander de fournir un relevé de compte australien ou un billet de départ d’Australie comme preuve.

 

QUELQUES CONSEILS EN PLUS

 

  • Attention à ceux qui souhaiteraient tricher en donnant par exemple de fausses déclarations ou preuves d’emplois, nous savons que c’est tentant. Certains l’ont fait sans se faire prendre certes, mais sachez que vous prenez tout de même un gros risque. Les demandes sont de plus en plus contrôlées et vous risquez de vous voir refuser votre Second Year Visa, mais surtout d’être exclu du sol australien pour une durée de 3 ans. Le jeu n’en vaut donc pas la chandelle !
  • N’oubliez pas de garder votre Tax File Number car il restera le même pour votre deuxième année.
  • Enfin, essayez le plus possible de faire votre demande en avance afin de pouvoir être tranquille et de prévoir le reste du séjour.

 

 

Source : Australie–Australia.com

 

 

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

 10917067_416025071895373_3431656822520023557_n

Vous en savez maintenant plus sur la demande et l’obtention du second visa. Il est temps de vous raconter mon aventure =)

 

Tout d’abord, je ne prévoyais pas de faire ma seconde année – dans la foulée du moins. Je m’y suis prise vraiment pas en avance. Je suis arrivée fin janvier 2014, et j’ai trouvé – avec l’aide d’amis extraordinaires – un boulot éligible pour le second visa fin septembre 2014. J’ai commencé celui-ci mi-octobre après bien des doutes, des délais involontaires, des appels, des mails et enfin L’APPEL FINAL confirmant l’obtention du job.

Me voilà donc à passer mes trois mois d’affilés – chanceuse ! – dans une « cattle station » (station d’élevage) dans l’Outback australien – Mckinlay, plus exactement.  La station se situe à environs une demie-heure de la ville.

Les environs :

  • McKinlay ~ 80kms
  • Mount Isa ~ 390 kms
  • Cloncurry « Curry » ~ 180 kms
  • Julia Creek ~ 170 kms
  • Townsville ~ 900kms

Mckinlay en quelques mots ça donne :

Un pub « Walkabout Creek Hotel – Crocodile Dundee », 20 habitants, une rue principale, Une Roadhouse, un docteur, un policier – oui un seul, des soirées organisées bien sympas,  un musée, une bibliothèque, des gens adorables, des roadtrains, des chapeaux de cowboys, rien à perte de vue, une rivière « Mckinlay River », un circuit de courses de chevaux, vie tranquille…

10931501_416022451895635_4428221824208355923_o

1. Alors, une « cattle station » qu’est ce que c’est ?

« Cattle station is an Australian term for a large farm (station, the equivalent of an American ranch), whose main activity is the rearing of cattle. In Australia, the owner of a cattle station is called a grazier »

 

2. En quoi consiste le travail ?

Durant ces trois mois, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. Il y a du boulot même quand il n’y en a pas. C’est tout l’art d’une station. Ce qu’il faut que vous sachiez, c’est que le travail est dur – très dur – et très sale. Il fait plus que chaud (+48C) et humide par temps orageux. J’y étais pendant la Wet, faut avouer!

Alors en ce qui me concerne :

  • Mustering
  • Cleaning troughs
  • Greasing saddles
  • Poisoning pickle bush trees
  • Checking on to the cattle/weaner in the different paddocks
  • Fencing
  • Weeding
  • Filling up house & yards tanks
  • ….

 

 3. Que peut-on faire perdu au milieu de nulle part lorsque l’on a du temps libre ?

Je vous rassure, il y a beaucoup à faire dans les environs. Si vous vous sentez l’âme aventurière, vous pouvez prendre le 4×4 ou le Quad et partir faire un tour afin de découvrir les alentours – qui en valent la peine ! Les paysages sont à couper le souffles tellement ils sont magnifiques. Vous pourrez parfois tomber nez à nez avec des animaux sauvages tels qu’un dingo, un goanna, des serpents – venimeux ou non, des kangourous, des emues, des brolgas, des lézards… Vous croiserez de toute évidence des roadtrains, traverserez des creeks sèches… Ou tout simplement lire, regarder la TV. Tellement de choses à voir et à faire que la liste est bien trop longue.

 

4. Vivre dans une station, comment c’est ?

10904424_416023341895546_449527260401234923_oÇa peut être un vrai cauchemar si vous passez vos journées accroché à votre smartphone…. Ou un bonheur sans fin si vous aimez la nature et le calme.

Au milieu de nulle part, il faut vous préparez à ne plus avoir de réseaux ni internet ni l’eau courante ni l’électricité. Oui, ça peut paraître extrême, mais ce n’est que la réalité.

Ici, nous n’avons du réseau qu’en laissant nos téléphones à la fenêtre de la cuisine et le tout pour une micro barre. Si vous souhaitez passer un appel, mettez votre haut-parleur en route et surtout ne bougez pas d’un poil !

L’eau courante grâce à l’eau de pluie stockée dans les tanks prévus à cet effet. On se doit de les remplir tous les deux jours.

Internet par satellite et que de 6h à 12h.

Niveau électricité, on a pas à se plaindre, et si il y a une coupure, nous avons un générateur.

 

5. Et si c’était à refaire ? Whaddya reckon eh ?

Et bien, je retournerais dans une station sans hésiter. Je ne changerais rien du tout ! Ce fût une expérience hors du commun qui pointe son nez qu’une fois dans une vie. J’ai adoré chaque moments, chaque travail qui m’a été donné de faire. La famille est géniale. La station est gigantesque et les animaux sont supers. J’ai pu y découvrir des choses extraordinaires. AWESOME MATE !

 

ukflag First of all, I haven’t planned to stay in Australia for my second year straight away. I came Down Under in January 2014, and I found some farm job at the end of Septembre 2014 – thanks to awesome friends. I started that one in October 2014 – despite doubts, late replies, calls, emails and finally :THE ANSWER ! I am going to spend three months in a row – lucky me ! – in a cattle station in the Outback – in McKinlay, or about half an hour away from that town.

In the Surroundings :

  • McKinlay ~ 80kms
  • Mount Isa ~ 390 kms
  • Cloncurry « Curry » ~ 180 kms
  • Julia Creek ~ 170 kms
  • Townsville ~ 900kms

Mckinlay in a few words :

« Walkabout Creek Hotel – Crocodile Dundee », 20 inhabitants, a tiny main street, Roadhouse, one doctor & one police officer, good parties, one museum, one library, friendly peeps, roadtrains, lots of cowboys hat, nothing in sights for miles, « Mckinlay River », Horse racing, …

1. What is a cattle station ?

« Cattle station is an Australian term for a large farm (station, the equivalent of an American ranch), whose main activity is the rearing of cattle. In Australia, the owner of a cattle station is called a grazier »

2. What are the duties ?

It’s been three really hard working months in a unbearable heat going up to 50°C. But it was the best experience of my life.

What I’ve done during that period :

  • Mustering
  • Cleaning troughs
  • Greasing saddles
  • Poisoning pickle bush trees
  • Checking on to the cattle/weaner in the different paddocks
  • Fencing
  • Weeding
  • Filling up house & yards tanks
  • ….

 3. What to do in the middle of nowhere during a day-off ?

I can tell you that there is heaps of things to do. If you are feeling adventurous – just like me – then you could take the 4WD or the Quad bike and go for a ride all around the place. It is really worth it ! Landscapes are wonderful. You could also time to time see the wildlife : dingos, goannas, snakes, roos, emues, turkeys, brolgas,… If you drive on the bitumen, whatch for Roadtrains. They are everywhere, you’re gonna cross dry rivers or creeks. You can also read, watch TV… But it is such a waste of time..

4. How is it to live in a station ?

It could be a real nightmare if you can’t spend a minute without your smartphone tho – no signals or internet… Or an have an amazing time.

You are also using rain water by filling up tanks every couples of days. It may sound a bit extreme but it’s just the reality.

Internet works by satellite and only between 6h &12h – midday.

5. And if I had to do it all over again… Whaddya reckon eh ?

Well, I would defo do it all over again ! JI’d change no things. It was an unusual experience that shows up once in a lifetime. I enjoyed every single moments & every jobs I have been given to do. The family was great. The station is huge & the animals lovely. La famille est géniale. I discovered many things I wouldn’t even have thought I could ever see in my life. I am really grateful. AWESOME MATE !

 

deutschland-fahne

Zuerst, habe ich nicht sofort in Australien zu bleiben geplannt. I bin Down Under im January 2014 geflogen, und habe Farmarbeit am Ende September 2014 gefunden – dank guten Freunden. Ich begann diese Arbeit im Oktober 2014 – trotz der Tatsache, dass ich fraglich war, verspätet Antworten, Anrufen, Email und endlich DIE ANTWORT ! Ich werde drei Monaten im australischen Busch verbringen – in McKinlay, oder eine halbe Stunde außerhalb der Stadt.

In der Nähe :

  • McKinlay ~ 80kms
  • Mount Isa ~ 390 kms
  • Cloncurry « Curry » ~ 180 kms
  • Julia Creek ~ 170 kms
  • Townsville ~ 900kms

Mckinlay in wenigen knappen Worten :

« Walkabout Creek Hotel – Crocodile Dundee Filme», 20 Einwohner, eine winzige Hauptstraße, Roadhouse, ein Arzt & ein Polizist, geilos Feier, ein Museum, ein Bucherei, freundlich Leute, Roadtrains, viele Cowboys, nichts kilometerweit zu sehen, « Mckinlay River », Pferderennen…

1. Was ist a cattle station ?

« Cattle station is an Australian term for a large farm (station, the equivalent of an American ranch), whose main activity is the rearing of cattle. In Australia, the owner of a cattle station is called a grazier »

2. Was sind die Aufgaben ?

Ich habe wirklich hart gearbeiten und es war unerträglich – 50°C. Das war aber die beste Lebenserfahrung so weit.

Aufgaben :

  • Mustering
  • Cleaning troughs
  • Greasing saddles
  • Poisoning pickle bush trees
  • Checking on to the cattle/weaner in the different paddocks
  • Fencing
  • Weeding
  • Filling up house & yards tanks
  • ….

 3. Was kannst du am Ende der Welt machen wenn du ein freier Tag nimmst ?

Es gibt echt viel zu tun. Du kannst mit Allrad nach irgendwo fahren. Es ist die Mühe wert ! Landschaften sind wonderschön. Du kannst Tierwelt sehen : Dingo, Waran, Schlange, roos, Emu, Pute, Brolgas,… Wenn aufm Asphalt fährst, pass bloß auf Roadtrains. Die sind überall. Du kannst auch lesen oder fernsehen… Es ist eine totale Zeitverschwendung..

4. Wie ist es in a station zu leben ?

Es ist ein Albtraum, ob du nicht ohne dein Handy was zu tun kannst – kein Signal oder Internet. Oder du kannst die beste Zeit haben ! Du nutze Regenwasser – jede zwo Tage → Tank vollzufullen. So gemein wie es auch klingen mag, es ist die Wahrheit. Internet über Satellit geht nur zwischen 6h & 12h – Mittag.

5. Und wenn ich es noch einmal zu tun hatte … Whaddya reckon eh ?

Naja, das werde ich eindeutig noch mal machen! Ich werde nichts ändern. Das war eine ungewöhnliche Erfahrung, die zeigt sich einmalig. Ich hab jeden Tag und jeden Job, dass ich gemacht habe, genießt. Die Familie war großartig. Ich hab viele Sachen herausgefunden, die ich nicht einmal gedacht würde, dass ich jemals in meinem Leben sehen konnte. AWESOME MATE !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Brody.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s